Les symboles

Le chrisme

Il symbolise la récapitulation de toutes choses dans le Christ. Au centre de l’univers (représenté par un cercle), au centre de l’Histoire (représentée par la première et la dernière lettre de l’alphabet grec, alpha et oméga), les premières lettres du mot "Christ", en Grec : de la Croix du Christ, par la Résurrection, jaillit la paix, la réconciliation de l’humanité avec Dieu et de tous les hommes entre eux.

« Je suis l’Alpha et l’Oméga, dit le Seigneur Dieu, ‘Il est, Il était et Il vient’, le Maître-de-tout. » (Apocalypse 1, 8)

JPEG - 4.7 Mo

Le cœur et les flammes

C’est le symbole du Cœur de Jésus, vrai Dieu et vrai Homme. Le Cœur du Christ, transpercé sur la Croix, brûle d’un amour infini pour Dieu son Père, et de l’amour infini de Dieu pour les hommes, qui est comparé à un feu :

« Je suis venu apporter un feu sur la terre, et comme je voudrais qu’il soit déjà allumé ! » (Luc 12, 49)

JPEG - 4.1 Mo

La colombe

Symbole de paix, elle figure le Saint-Esprit, troisième Personne divine, qui unit le Père et le Fils au sein de la Sainte Trinité, et nous est communiquée au Baptême :

« Dès que Jésus fut baptisé, il sortit de l’eau ; voici que les cieux s’ouvrirent, et il vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui. Et des cieux, une voix disait : ‘Celui-ci est mon Fils bien-aimé ; en lui j’ai mis tout mon amour’. » (Matthieu 3, 16-17)

JPEG - 4.9 Mo

Le pain

A plusieurs reprises, Jésus a multiplié les pains pour nourrir les foules affamées, annonçant ainsi le don de l’Eucharistie. « Fruit de la terre et du travail des hommes », le pain offert et consacré à la Messe par le prêtre devient « le pain de la vie éternelle », le Corps du Christ.

« Moi, je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel. Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement. » (Jean 6, 51)

JPEG - 1.3 Mo

Le blé

Comme le pain, c’est un symbole de l’Eucharistie. Mais l’image du grain de blé évoque aussi la vie de Jésus donnée par sa mort et sa résurrection :

« Amen, amen, je vous le dis : si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul ; mais s’il meurt, il donne beaucoup de fruit. » (Jean 12, 24)

JPEG - 1.4 Mo

La vigne

« Fruit de la vigne et du travail des hommes », le vin offert et consacré à la Messe par le prêtre devient « le vin du Royaume éternel », le Sang du Christ. Jésus s’est comparé à la vigne, pour exprimer la relation intime qui l’unit à tous les baptisés :

« Moi, je suis la vigne, et vous, les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là donne beaucoup de fruit. » (Jean 15, 5)

JPEG - 4.8 Mo

La mer et la barque

La mer qui engloutit est un symbole de la mort. La marche de Jésus sur les eaux (Mt 14, 24-33) annonce sa victoire sur la mort, par la Résurrection. La barque de Pierre où sont réunis les Apôtres représente l’Eglise, navigant sur les flots agités du monde, d’où elle appelle les hommes à la vie :

« Venez à ma suite, et je vous ferai pêcheurs d’hommes. » (Matthieu 4, 19)

JPEG - 4.6 Mo

L’ancre

Elle est un symbole de l’espérance. Au milieu des tempêtes du monde et des agitations de la vie, ce qui assure la stabilité du chrétien et lui donne l’assurance de parvenir à bon port, c’est son « ancre », lancée au Ciel :

« L’ancre de notre espérance, c’est le Christ, auprès du Père. » (Cf. Hébreux 6, 19)

JPEG - 5 Mo

L’étoile de David

Elle rappelle que Jésus est « fils de David » selon la chair. A sa naissance à Bethléem, la ville de David, une étoile a conduit les Mages d’Orient jusqu’à la Crèche pour venir l’adorer. L’étoile symbolise aussi sa résurrection d’entre les morts au matin de Pâques, telle l’étoile du matin :

« Je suis le descendant et le fils de David, l’étoile resplendissante du matin. » (Apocalypse 22, 16)

JPEG - 3.3 Mo

La couronne

La couronne signifie que le Christ est « Roi de l’univers ». Cependant, il n’exerce pas sa puissance à la manière des hommes, mais en donnant sa vie par amour. Crucifié sous le titre de « Roi des Juifs », couronné d’épines, Jésus est désormais « couronné de gloire » par sa Résurrection (Hébreux 2, 9).

« Pilate lui dit : ‘Alors, tu es roi ?’ Jésus répondit : ‘Tu le dis : je suis roi. Je suis né, je suis venu dans le monde pour ceci : rendre témoignage à la vérité. Tout homme qui appartient à la vérité écoute ma voix’. » (Jean 18, 37)

JPEG - 1.9 Mo
JPEG - 1.9 Mo

Le lys

Symbole de pureté, il est associé tantôt au Christ, tantôt à la Vierge Marie, tantôt à l’Eglise, Epouse du Christ. Un cœur pur est un cœur qui aime Dieu d’un amour sans partage.

« Comme le lys entre les chardons, telle ma bien-aimée entre les jeunes femmes. » (Cantique 2, 2)

JPEG - 4.1 Mo

Documents

JPEG - 4.9 Mo
JPEG - 4.1 Mo
JPEG - 4.7 Mo
JPEG - 1.3 Mo
JPEG - 5 Mo
JPEG - 4.6 Mo
JPEG - 1.9 Mo
JPEG - 1.9 Mo
JPEG - 3.3 Mo
JPEG - 4.1 Mo
JPEG - 4.8 Mo
JPEG - 1.4 Mo