Les anges

Les anges musiciens

Les anges sont de purs esprits, créés par Dieu, dont ils contemplent sans cesse la gloire et chantent les louanges. La liturgie célébrée par l’Eglise sur la terre est une participation à cette liturgie céleste :
« Je vis le Seigneur assis sur un trône grandiose et surélevé. Sa traîne emplissait le sanctuaire. Des séraphins se tenaient au-dessus de lui (…). Ils se criaient l’un à l’autre ces paroles : ‘Saint, saint, saint est le Seigneur, Dieu de l’univers, le ciel et la terre sont remplis de sa gloire. » (Isaïe 6, 1-3).

JPEG - 1.4 Mo

Les anges gardiens

Ils sont envoyés par Dieu pour veiller sur chacun de Ses enfants au long du chemin qui nous conduit à Lui :
« Gardez-vous de mépriser un seul de ces petits, car, je vous le dis, leurs anges dans les cieux voient sans cesse la face de mon Père qui est aux cieux » (Matthieu 18, 10).

JPEG - 1.4 Mo

L’Archange Gabriel

A chaque « Je vous salue Marie » (AVE MARIA), nous redisons les paroles de l’ange Gabriel à la Vierge Marie, lors de l’Annonciation :
« L’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée appelée Nazareth, auprès d’une vierge accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph. Et le nom de la vierge était Marie. L’ange entra chez elle et dit : ‘Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. (…) Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus.’ » (Luc 1, 26-31)

JPEG - 1.5 Mo

Les anges de l’Adoration

Au chœur, deux statues d’anges portent le grand ostensoir où se trouve l’Hostie consacrée, le Corps du Christ. Il est « le Verbe fait chair » (Jean 1, 14), « Dieu avec nous » (Matthieu 1, 23). Comme à Noël lors de la naissance de Jésus, les anges entourent le Corps du Seigneur avec adoration :
« L’ange dit aux bergers : ‘Ne craignez pas, car voici que je viens vous annoncer une bonne nouvelle, une grande joie pour tout le peuple : Aujourd’hui vous est né un Sauveur, dans la ville de David. Il est le Messie, le Seigneur. Et voilà le signe qui vous est donné : vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire’. Et soudain, il y eut avec l’ange une troupe céleste innombrable, qui louait Dieu en disant : ‘Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes qu’il aime’. » (Luc 2, 8-14)

JPEG - 1.4 Mo
JPEG - 1.4 Mo

Les anges de la Passion

Les anges représentés sous la coupole nous présentent avec un profond respect les instruments de la Passion du Christ, signes du plus grand amour (croix, lance, clous, couronne d’épines, éponge imbibée de vinaigre…) :
« Jésus sortit pour se rendre, comme d’habitude, au mont des Oliviers, et ses disciples le suivirent. Arrivé là, il leur dit : « Priez, pour ne pas entrer en tentation. » Puis il s’écarta à la distance d’un jet de pierre environ. Se mettant à genoux, il priait : ‘Père, si tu veux, éloigne de moi cette coupe ; cependant, que ce ne soit pas ma volonté qui se fasse, mais la tienne.’ Alors, du ciel, lui apparut un ange qui le réconfortait. » (Luc 22, 39-43)

JPEG - 1.6 Mo

Les anges de la Résurrection

Présents auprès du tombeau vide au matin de Pâques, ils annoncent aux saintes femmes la Résurrection du Christ :
« Le premier jour de la semaine, de grand matin, les femmes se rendirent au sépulcre, portant les aromates qu’elles avaient préparés. Or elles trouvèrent la pierre roulée de devant le sépulcre, et, étant entrées, elles ne trouvèrent pas le corps du Seigneur Jésus. Tandis qu’elles étaient perplexes à ce sujet, voici que deux hommes, en vêtement éblouissant, se présentèrent à elles. Comme elles étaient prises de peur et inclinaient le visage vers la terre, ils leur dirent : ‘Pourquoi cherchez-vous parmi les morts celui qui est vivant ? Il n’est pas ici, il est ressuscité.’ » (Luc 24, 1- 6)

JPEG - 1.3 Mo

Les démons

Ce sont des anges créés bons par Dieu, mais qui par jalousie se sont révoltés contre Lui, choisissant la haine plutôt que l’amour, et voulant désormais entraîner les hommes à leur suite. Ils sont représentés sous les formes grotesques des gargouilles, expulsées hors de l’église. Ils ont été vaincus par l’amour du Christ élevé sur la Croix, et sont chassés du cœur de l’homme par le Baptême :
« Voici maintenant que le prince de ce monde va être jeté dehors ; et moi, quand j’aurai été élevé de terre, j’attirerai à moi tous les hommes. » (Jean 12, 31-32)

JPEG - 1.4 Mo

Le diable

« Père du mensonge », « celui qui divise » et cherche à séparer les hommes de Dieu, il est représenté sous la forme du serpent vaincu, sous les pieds de la Vierge Marie, selon la prophétie de l’Ecriture :
« Le Seigneur Dieu dit au serpent : ‘Parce que tu as fait cela, tu seras maudit parmi tous les animaux et toutes les bêtes des champs. Tu ramperas sur le ventre et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie. Je mettrai une hostilité entre la femme et toi, entre sa descendance et ta descendance : sa descendance te meurtrira la tête, et toi, tu lui meurtriras le talon.
 » (Genèse 3, 14-15)

L’Archange Michel

Il est l’ange protecteur de l’Eglise, et assiste les fidèles dans le combat spirituel contre le Mauvais :
« Il y eut alors un combat dans le ciel : celui de Michel et de ses anges contre le Dragon. Le Dragon, lui aussi, combattait avec l’aide des siens, mais ils furent les moins forts et perdirent leur place dans le ciel. Oui, il fut rejeté, le grand Dragon, le serpent des origines, celui qu’on nomme Démon et Satan, celui qui égarait le monde entier. (…) Alors j’entendis dans le ciel une voix puissante, qui proclamait : « Voici maintenant le salut, la puissance et la royauté de notre Dieu, et le pouvoir de son Christ ! Car l’accusateur de nos frères a été rejeté, lui qui les accusait jour et nuit devant notre Dieu. » (Apocalypse 12, 7-10)

JPEG - 1.2 Mo

Documents

JPEG - 1.6 Mo
JPEG - 1.4 Mo
JPEG - 1.4 Mo
JPEG - 1.4 Mo
JPEG - 1.4 Mo
JPEG - 1.3 Mo
JPEG - 1.4 Mo
JPEG - 1.5 Mo
JPEG - 1.2 Mo