Le Jubilé de la Miséricorde

La Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre, Sanctuaire de l’adoration eucharistique et de la Miséricorde divine, est une basilique jubilaire de l’Année de la Miséricorde proclamée par le Pape François, lieu de pèlerinage pour franchir la Porte de la Miséricorde et recevoir l’Indulgence de l’Année Sainte (8 décembre 2015 – 20 novembre 2016).

Le sens de la démarche jubilaire et du passage de la Porte de la Miséricorde, par le P. Jean Laverton, Recteur

Dates d’ouverture et de conclusion du Jubilé de la Miséricorde

L’Année Sainte a été ouverte par le Pape François le 8 décembre 2015, en la Solennité de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie, et sera conclue le 20 novembre 2016, en la Solennité du Christ, Roi de l’univers.

Devise du Jubilé

"Miséricordieux comme le Père"

Le Pape François nous parle du Jubilé de la Miséricorde

Extraits de la Bulle d’indiction du Jubilé extraordinaire de la Miséricorde "Misericordiae Vultus", promulguée par le Pape François :

Jésus-Christ est le visage de la miséricorde du Père. Le mystère de la foi chrétienne est là tout entier.

Il y a des moments où nous sommes appelés de façon encore plus pressante, à fixer notre regard sur la miséricorde, afin de devenir nous aussi signe efficace de l’agir du Père. C’est la raison pour laquelle j’ai voulu ce Jubilé Extraordinaire de la Miséricorde, comme un temps favorable pour l’Eglise, afin que le témoignage rendu par les croyants soit plus fort et plus efficace.

L’Année Sainte s’ouvrira le 8 décembre 2015, solennité de l’Immaculée Conception.

Le dimanche suivant, troisième de l’Avent, la Porte Sainte sera ouverte dans la cathédrale de Rome, la Basilique Saint Jean de Latran… Ce même dimanche, je désire que dans chaque Église particulière, dans la cathédrale qui est l’Eglise-mère pour tous les fidèles, ou bien dans la co-cathédrale ou dans une église d’importance particulière, une Porte de la Miséricorde soit également ouverte pendant toute l’Année Sainte. Au choix de l’Ordinaire du lieu, elle pourra aussi être ouverte dans les Sanctuaires où affluent tant de pèlerins qui, dans ces lieux ont le cœur touché par la grâce et trouvent le chemin de la conversion. Chaque Église particulière est donc directement invitée à vivre cette Année Sainte comme un moment extraordinaire de grâce et de renouveau spirituel.

Le pèlerinage est un signe particulier de l’Année Sainte : il est l’image du chemin que chacun parcourt au long de son existence. La vie est un pèlerinage, et l’être humain un viator, un pèlerin qui parcourt un chemin jusqu’au but désiré. Pour passer la Porte Sainte à Rome, et en tous lieux, chacun devra, selon ses forces, faire un pèlerinage. Ce sera le signe que la miséricorde est un but à atteindre, qui demande engagement et sacrifice. Que le pèlerinage stimule notre conversion : en passant la Porte Sainte, nous nous laisserons embrasser par la miséricorde de Dieu, et nous nous engagerons à être miséricordieux avec les autres comme le Père l’est avec nous.

Miséricordieux comme le Père, c’est donc la “devise” de l’Année Sainte.

Voici le moment favorable pour changer de vie ! Voici le temps de se laisser toucher au cœur.

Pour aller plus loin...

Le site officiel du Jubilé de la Miséricorde, par le Conseil Pontifical pour la Nouvelle évangélisation : www.im.va