Comment recevoir l’Indulgence ?

L’indulgence de l’Année de la Foi

En l’Année de la Foi qui va jusqu’au dimanche 24 novembre 2013, le Saint-Père a accordé l’indulgence plénière à tous ceux qui viendront à la Basilique du Sacré-Cœur et qui rempliront les conditions prévues pour cette indulgence. Il est possible de recevoir la grâce de l’indulgence plénière pour soi-même ou pour un défunt  :

« Tout au long de l’Année de la Foi, pourront recevoir l’indulgence plénière de la peine temporelle pour leurs péchés, accordée miséricordieusement dans le Seigneur, applicable également à l’âme des fidèles défunts sous forme d’intention, tous les fidèles vraiment repentis et ayant accompli la confession et la communion sacramentelle, et qui prieront selon les intentions du Souverain Pontife. »
Décret de la Pénitencerie Apostolique du 14 septembre 2012

Quelles sont les conditions pour recevoir l’indulgence plénière ?

Pendant la durée de l’Année de la Foi, c’est-à-dire jusqu’au dimanche 24 novembre 2013, Solennité du Christ, Roi de l’univers :

  • Recevoir le sacrement de pénitence (dans les jours qui précèdent ou qui suivent la démarche d’indulgence). A la Basilique : confessions tous les jours de 10h à 12h, 14h30 à 18h, et de 20h15 à 21h45.
  • Participer à la Messe en recevant la Sainte communion. A la Basilique : En semaine : Messe à 7 h, 11h15, (15h le vendredi), 18h30 et 22h. Le dimanche : Messe à 7h, 11h, 18h et 22h.
  • Prier aux intentions du Saint-Père : réciter le Credo, le Notre-Père, un Je vous salue Marie.
  • Suivre l’une des dispositions du diocèse de Paris pour l’obtention des indulgences : A la Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre, accomplir la démarche de l’Année de la Foi avec le passage de la Porte de la Foi.

Cette démarche peut s’accomplir personnellement ou lors d’une célébration liturgique : le vendredi à la suite de la Messe de 15h, ou le dimanche 24 novembre à la suite des Vêpres de 16h.

  • Les fidèles, empêchés par la maladie ou d’autres causes légitimes de se rendre dans les lieux jubilaires, dans les mêmes dispositions de conversion et résolus à remplir les conditions habituelles dès que possible, pourront obtenir l’indulgence plénière à condition de s’unir spirituellement à une célébration jubilaire par la prière du Notre Père et de la Profession de foi, en offrant à Dieu leurs prières et leurs souffrances.

Quel est le sens de cette indulgence ?

Quand nous recevons le pardon dans le Sacrement de pénitence, au moment de l’absolution, tous nos péchés sont pardonnés par le Christ qui agit dans le ministère du prêtre. Mais notre péché a entraîné un état, un attachement désordonné, qui découle des actes commis et qui a besoin d’être purifié. C’est cette purification que nous donne l’indulgence plénière, afin que nous soyons pleinement renouvelés. Nous sommes pardonnés absolument, mais les séquelles, qui sont la conséquence du péché, doivent être guéries pour que nous soyons pleinement ouverts à Dieu et à sa grâce, et que Dieu puisse nous faire vivre complètement de cet état nouveau donné par le sacrement.

L’indulgence, en enlevant les conséquences négatives que le péché a produites en nous, nous rend plus généreux, nous redonne la possibilité de vivre un vrai départ dans notre vie d’enfant de Dieu. Les conditions énoncées et que nous accomplissons pour recevoir l’indulgence sont donc l’expression de notre volonté de conversion. Il ne s’agit pas de s’en tenir seulement aux pratiques extérieures : ces pratiques sont le signe de notre volonté intérieure de repartir de manière nouvelle avec le Christ. Elles manifestent en même temps notre foi en l’abondance de la miséricorde de notre Dieu. Le Seigneur est capable de tout reprendre, Il est capable de tout renouveler, Il est capable, par une indulgence totale, de nous recréer, de renouveler notre cœur, pour poursuivre notre pèlerinage vers Lui. La démarche jubilaire est un acte de foi dans la victoire du Seigneur en nous et un nouveau départ dans la grâce de notre baptême.

L’origine est donc toujours l’abondance de la miséricorde de Dieu qui s’est livré dans la croix du Christ. Jésus offert est la grande « Indulgence » que le Père a offerte à l’humanité à travers le pardon des fautes et la possibilité de la vie filiale dans l’Esprit Saint. Nous sommes toujours appelés à prendre et à reprendre ce chemin de purification vers la plénitude de l’amour...

Images